Procrastination

C’est la rentrée… le début d’une nouvelle année,
Le moment terrible où tous les dossiers et sujets
qu’on avait mis de côté avant les vacances réapparaissent.
On était trop fatigués,
on n’avait pas le cerveau dans l’axe,
de toute façon, y avait plus personne pour s’en occuper ou pour répondre,
c’était pas le moment,
ma grand-mère se marie,
pardon j’avais poney…
Tout est bon pour reporter à la Saint Glinglin
ce qu’on n’a pas envie de faire tout de suite.
Et je dois vous dire que je suis spécialiste.
Son régime, ses impôts, le rendez-vous chez l’ophtalmo, le dentiste…
ou même faire du sport ou vider ses placards.
Et à la rentrée, après cette trève des confiseurs où tout s’arrête en France,
tout à coup, tout devient urgent :
le fisc devient menaçant,
on ne rentre plus dans rien,
les dents nous font mal,
on se cogne dans les vitres parce qu’on ne les voit plus,
le dossier de Madame Michu ou de Monsieur Grognon devient urgent…
Je déteste cela. Et je me déteste souvent de procrastiner à ce point
mais ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas la seule.
Une fois qu’on a fait ce qu’on devait,
au prix de beaucoup de souffrances et de coups de pieds virtuels dans le derrière,
On se dit “ ah, mais c’était si facile, finalement ”
et cette illusion de liberté qu’on prenait en remettant les choses
devient une vraie libération une fois qu’elle sont faites.
Evidemment, vous vous doutez que j’ai écrit ce texte… ce matin dans l’urgence,
mais j’ai eu la bonne surprise de découvrir que je l’avais presque fini il y a quelques semaines… avant de procrastiner, bien sûr.
Mais promis, demain j’arrête…


ProcrastinationZapping Web

Texte revu d’une chronique « coup de coeur/coup de gueule » dans l’émission de Stéphanie Quénon « France Bleu vous rapproche au féminin » sur France Bleu Bourgogne, avec des portraits de femmes intéressants que vous pouvez écouter en podcast ici

et si tu veux soigner ça, il parait que ce site n’est pas mal : www.procrastination.fr

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :